Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/02/2014

« Nous t'attendons »

 

saltzmann,salzmann,saint-martinisme,martinisme,papini,histoire du christ,prière au christ

« Tu as dit une fois : « si quelqu'un est seul, je suis avec lui. Ôte la pierre et tu me trouveras, entaille le bois et je suis là. » Mais pour te découvrir dans la pierre et dans le bois, il faut la volonté de te chercher, la capacité de te voir. Et aujourd'hui la plupart des hommes ne veulent pas, ne savent pas te trouver. Si tu ne fais sentir ta main sur leur tête et entendre ta voix dans leur cœur, ils continueront à ne chercher qu'eux-mêmes, sans se trouver, car nul ne se possède s'il ne te possède. Nous te prions donc, Christ, nous les renégats, les coupables, nés à contre-temps, nous qui nous souvenons encore de toi, et nous efforçons de vivre avec toi, mais toujours trop loin de toi, nous les derniers, les désespérés, les rescapés des périples et des précipices, nous te prions de revenir encore une fois parmi les hommes qui t'ont mis à mort, parmi les hommes qui continuent à te mettre à mort, pour nous redonner à nous tous, meurtriers dans les ténèbres, la lumière de la vraie vie.
[…]

La grande expérience touche à sa fin. Les hommes, en s'éloignant de l'Evangile, ont trouvé la désolation et la mort. Plus d'une promesse et d'une menace s'est vérifiée. Désormais nous n'avons, nous les désespérés, que l'espérance de ton retour. Si tu ne viens pas réveiller les dormants pelotonnés dans la gadoue puante de notre enfer, c'est signe que le châtiment te paraît encore trop court et trop léger pour notre trahison et que tu ne veux rien changer à l'ordre de tes lois. Et que ta volonté soit faite maintenant et toujours, sur la terre comme au ciel.

Mais nous, les derniers, nous t'attendons. Nous t'attendrons jour après jour, en dépit de notre indignité et contre tout impossible. Et tout l'amour que nous pouvons exprimer de nos cœurs dévastés sera pour toi, Crucifié, qui fus tourmenté pour l'amour de nous et qui maintenant nous tourmentes de toute la puissance de ton implacable amour. »

Giovanni Papini, Histoire du Christ, « Prière au Christ ».

Les commentaires sont fermés.