Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/01/2014

Ce n'est pas à nous qu'appartient la gloire

1538684_10202192795274535_714447154_n.jpg

« Ce n'est point à nous, Seigneur, ce n'est pas à nous qu'appartient la gloire ; donnez-là toute entière à votre Saint Nom. A vous, Seigneur, la justice ; à nous le visage couvert de honte. Sans cesse, j'ai mon opprobre devant les yeux, mon visage est toujours couvert de confusion. Mais pour moi, je suis un ver de terre, & non pas un homme ; l'opprobre des hommes, & le mépris du peuple. Je m'abaisserai de plus en plus, & je serai méprisable à mes propres yeux. Voyez, Seigneur, & considérez comme je suis méprisable. J'ai préféré la dernière place dans la maison de mon Dieu, à l'avantage d'être élevé parmi les pécheurs. Il m'est avantageux, ô mon Dieu, que vous m'ayez abaissé.

Qu'est ce que l'homme pour vous souvenir de lui, ou le fils de l'homme pour venir le visiter ? L'homme n'est qu'une pure vanité, il passe comme un songe, il le trouble pour rien.  Souvenez-vous, Seigneur, que vous m'avez formé de boue, & que vous me mettrez en poussière. Comment la terre & la cendre osera-t-elle s'élever ? Dieu s'oppose aux superbes et il donne la grâce aux humbles. Abaissez-vous sous la main toute puissante de Dieu afin qu'il vous élève au temps de l'épreuve. Tout arrogant est abominable devant Dieu. Je parlerai au Seigneur quoi que je ne sois que cendre & poussière. »

Exercices du pénitent avec des règles et des maximes, « Élévations à Dieu tirées de l’Écriture & des Pères de l’Église », Hérissant, 1758.

Les commentaires sont fermés.